21 octobre 2009. Québec. Deuxième et dernière journée du colloque Génération C. Compte rendu en accord avec mon champ d’intérêt : La présentabilité.

Site Web du Colloque Génération C

Twitter en direct
Un changement depuis hier. Le nom des « Tweeters » apparait maintenant à l’écran. J’avais relevé ce manque dans mon billet précédant. Un autre bon point pour le CEFRIO.

Deuxième amélioration. Michel Dumais, l’animateur du premier atelier interagit avec les « Tweets » à l’écran et avec les « Tweeters » dans la salle. C’est dynamique et vivant.

Malheureusement, ce sera le seul présentateur a vraiment exploiter Twitter. Le reste du temps, on sent un clivage entre le monde réel et le monde numérique. Tel que mentionné par un participant : « On se sent dans un monde parallèle ».

Genration C - Noms

J’espérais plus d’intégration et d’interaction avec Twitter. D’ailleurs, les organisateurs du congrès mon indiqué que deux moniteurs installés devant la scène permettaient aux conférenciers de voir les commentaires sur Twitter. C’est donc le niveau de confort des conférenciers qui a été déterminant.

Est-ce que nous assisté à une manifestation des différences générationnelles? Est-ce qu’un conférencier de 20 ans aurait eu une relation différente avec l’écran affichant les messages de Twitter?

À la défense des conférenciers, plusieurs participants (dont moi-même) ont souligné l’effort d’attention requis pour rester concentré sur la présentation ET sur Twitter en même temps.

Puisqu’il faut beaucoup de concentration pour donner une bonne conférence devant 500 personnes, nous pouvons supposer que les conférenciers ont choisi la sécurité plutôt que le risque.

Si l’occasion se présente pour moi de donner ce genre de conférence, je vous ferai part de mes impressions. D’ailleurs, je me demande ce que ressent un conférencier dont une partie de l’auditoire est penché sur un clavier.

 

Un choc des cultures – l’atelier sur Éducation
Nous avons eu l’occasion d’assister en direct à un authentique choc des cultures durant cet atelier.

Trois conférenciers de milieux et de générations variés discutaient de l’utilisation des TI dans l’éducation postsecondaire.

Le premier à prendre la parole était Kaçandre Bourdelais de l’Unversité Laval. Un pur « C ». Sa présentation était dynamique, vivante, intéressante, captivante. Il utilisait un diaporama à l’écran en support de sa conférence.

Toutefois, un léger pépin technologique retarda le début de sa prestation. Cet élément fut souligné par la conférencière suivante Hélène Martineau de l’Association pour les applications pédagogiques de l’ordinateur au postsecondaire (APOP). Une pure génération……Soyons galant…d’une génération précédente.

Elle exhiba avec fierté des copies papier de son unique diapositive qu’elle distribua à tous, en soulignant la fidélité de ce type de support. Au grand dam de certains participants. « On va la digitaliser à la maison »

J’ai trouvé que ça illustrait bien une citation utilisée par M. Bourdelais : ” Chaque génération se croit plus intelligente que la précédente et plus sage que la suivante “. – George Orwell

Ensuite, Mario Asselin d’Opossum, s’est livré à une sortie en règle contre le conformisme à l’école qui étouffe la créativité des jeunes. Considérant que le Québec se vend à l’internationale comme une pépinière de créativité (pensons notamment au Cirque du Soleil) c’est un point de vue qui mérite une réflexion et un débat. Voir le Billet de Mario

Genration C - Mario Asselin
J’aimerais donner le crédit à quelqu’un d’autre pour cette mauvaise photographie de Mario Asselin. Malheureusement, c’est bien moi qui l’ai prise.

 

Réflexions entendues :

  • À l’époque, il y avait des affaires à l’école qu’il n’y avait pas à la maison. Aujourd’hui, c’est le contraire.
  • Aisdons les jeunes à développer leur sens du jugement critique.
  • On doit devenir des bons poseurs de questions plutôt que des bons donneurs de réponses.

 

Une extraordinaire démonstration d’animation
Mon coup de coeur du congrès. Juste après le diner, au moment du dessert, Joël Leblanc de la Boite à science est venu donner une leçon d’animation magistrale. Sur le plan de la présentabilité, il a été impressionnant.

Son but : nous démontrer comment la boite à science s’y prend pour éveiller, chez les jeunes, l’intérêt pour la science et la technologie.

Je vous rappelle que c’est l’heure du diner, que les gens discutent et qu’il faut vraiment être intéressant pour capter l’attention de ce type d’audience.

Et pour être intéressant, il fut intéressant. Il a même réussi à transmettre à la foule un mot codé en langage binaire avec un mécanisme imitant la fibre optique??!!!?? Faut le faire!

Genration C - Joel Leblanc

Imaginez une foule de 400 personnes totalement silencieuse, sauf pour identifier en coeur la transmission lumineuse. 1 —- 0 — 0 — 0 — 1. C’était de la pure magie.

 

Observations diverses :

  • Entendu : Il va falloir redéfinir le sens de la vie privée – Félix.
  • Entendu : La protection de la vie privée est une préoccupation de grand-papa.
  • Échangé des idées avec Alain Lévesque. Une autre personne à connaitre.
  • Un tour de force. Une équipe a L’équipe de Chétikoi.tv, avec l’aide de David Martel et de Fanny Vermandele a réussi à créer un reportage DURANT l’évènement et à nous le présenter en clôture du congrès. Hyperlien à venir. Mise à jour : La vidéo vient d’être mise en ligne.

 

  • Agréable diner avec Christian Martin président de l’ISIQ qui était intervenant à la table ronde de l’après-midi. (3e sur la photo)

Genration C - Pascale Soucy, Mario Asselin, Christian Martin, Denis François Gravel

De gauche à droite : Denis François Gravel, Mario Asselin, Christian Martin et Pascale Soucy.

 

Être sérieux tout en ayant du plaisir
PascaleSoucy et moi avons profité de la technologie pour nous amuser un peu.

Genration C - jour 2 014

 

 

Mes coups de coeur

  • Joël Leblanc de la Boite à science.
  • Danah Boyd de la Microsoft Research New England
  • Justin Kingsley de l’Agence BW

 

Des félicitations
Toutes mes félicitations à l’équipe du Cefrio. Il faut souligner la qualité du contenu et de l’organisation. Ci-dessous, une partie de l’équipe

Genration C - Jacqueline Dubé, Jean-Sébastien Grenon

– Jacqueline Dubé, Présidente & Jean-Sébastien Grenon Directeur
des ressources informationnelles

Je souligne encore une fois l’audace du CEFRIO et des conférenciers pour avoir affiché en temps réel et sans censure les commentaires des participants via Twitter. Ce fut un pari payant.

 

Quelques perles pour terminer

 

Genration C - Perle sécurité Perle - Genration C - Mme Dubé

Perle - Distance

Perle - Chuck Norris

Perle - C'est fini

 

Mise à jour : L’ensemble des échanges sur Twitter est maintenant disponible dans un fichier PDF grâce aux efforts de Sylvain Bérubé (@Slyberu). Cliquez ici pour télécharger le document. Je vous invite à consulter le compte rendu de Sylvain sur son blogue et à lui laisser un commentaire pour le remercier de son travail.

.

Mon compte rendu de la première journée

 

 

Publié par Denis François Gravel

Retour à la page d’accueil